Suivez nous

Immobilier

5 bons conseils pour vendre son bien sans agence !

Publié

le

Vendre une maison est une activité assez complexe qui demande un minimum de connaissances, du temps et de la patience. De fait, de nombreuses personnes choisissent de se tourner vers un agent ou une entreprise immobiliers pour se faciliter la tâche en échange d’une commission. Cependant, s’occuper soi-même de la cession de son bien constitue une excellente solution pour faire de grandes économies et optimiser son gain. Comment s’y prendre donc ? Voici quelques conseils pour vous aider.

vendre son bien sans agence

Fixer son prix

Au-delà de l’économie de la commission d’un prestataire tiers, pouvoir fixer librement son prix constitue sans doute l’un des principaux avantages de vendre son bien soi-même. Avec la réduction des frais d’agence, vous pourrez facilement proposer un prix plus attractif afin d’augmenter vos chances de trouver un acheteur.

Cela dit, vous ne devez pas juste fixer un prix à l’aveuglette. Trop bas, il provoquera la méfiance. Par contre, vous ne trouverez aucun acheteur s’il est trop élevé. Pour cela, vous devez consulter les annonces immobilières dans votre région pour avoir une idée plus précise de la valeur du mètre carré dans votre région.

Ensuite, vous ajustez ce prix à la situation géographique exacte (quartier tranquille, réputé, bien desservi, bruyant…) et l’état de votre bien, selon qu’il est neuf, ancien ou à rénover.

Rédiger et publier une annonce

La rédaction de l’annonce de vente constitue l’une des étapes les plus importantes pour vendre soi-même son bien immobilier. C’est elle en effet qui vous permet de mettre en valeur votre maison ou votre appartement. Elle constitue donc le premier contact entre vous et votre potentiel acheteur.

De fait, elle doit être écrite dans les règles de l’art. Pour augmenter vos chances d’attirer les personnes à la recherche d’un bien immobilier, vous devez faire une description précise et détaillée de votre maison en précisant toutes les caractéristiques nécessaires : la situation géographique, la superficie, le nombre de pièces, le type de chauffage, la présence d’une piscine ou d’un balcon, etc.

Pour plus de crédibilité, n’hésitez surtout pas à ajouter des photos claires de votre propriété (bien rangée) pour illustrer vos propos. Une fois votre annonce rédigée, vous pouvez la publier sur des sites spécialisés comme le bon coin, DAP ou toute plateforme de vente de particulier à particulier en France.

Préparer le dossier de diagnostic technique

Le dossier de diagnostic technique (DDT) constitue une exigence légale, une obligation pour le vendeur qui doit renseigner son futur acheteur des caractéristiques techniques de son logement.

Selon le type de votre bien, vous devrez réaliser plusieurs diagnostics : gaz, électricité, plomb, loi Carrez, performance énergétique, etc. Cela étant, il pourrait être utile de vous y mettre au plus tôt afin de pouvoir mieux répondre aux questions des futurs acheteurs. Pensez à contacter plusieurs entreprises de diagnostic immobilier afin de trouver le meilleur tarif et de bénéficier d’un travail d’expert.

Faire visiter les lieux

Tout comme la rédaction de l’annonce, l’organisation des visites constitue une étape cruciale pour convaincre votre acheteur potentiel de la valeur de votre logement. Vous devez donc vous préparer afin de présenter une maison propre, bien arrangée et irréprochable à votre potentiel client.

À cet effet, vous devez désencombrer, dépersonnaliser, réorganiser, nettoyer et bien aérer l’immeuble. Surtout, faites-le bien de sorte que le visiteur ait l’impression d’être déjà chez lui.

Pour la visite, privilégiez les moments où il fait beau et votre maison bénéficie d’une excellente luminosité. Bien évidemment, vous devez insister sur les principaux atouts de votre bien immobilier, sans pour autant masquer ses défauts.

Vous ne devez surtout pas lui donner une mauvaise impression puisque vous essayez de gagner sa confiance. Enfin, restez courtois et à l’écoute du visiteur afin d’apporter les réponses les plus appropriées à ses préoccupations.

Rédiger le compromis

Une fois l’accord conclu avec l’acheteur, vous devez passer à la rédaction du compromis de vente. Il s’agit d’un engagement définitif et ferme entre le vendeur et l’acquéreur, document qui reste valable jusqu’à la signature du contrat de vente chez le notaire.

Lorsque vous choisissez de vendre votre bien sans recourir à une agence, la rédaction du compromis de vente vous revient. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez tout simplement télécharger un formulaire ou un modèle sur internet.

Quoi qu’il en soit, le document doit présenter l’identité des deux parties, la description du bien immobilier, son prix de cession, la date de vente et la signature de chaque partie.

Cliquez pour commenter

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copyright © 2017 Zox News Theme. Theme by MVP Themes, powered by WordPress.